The American Hike

Itinéraire

Vous êtes nombreux à m’avoir demandé un itinéraire précis de l’aventure que je vais entreprendre en septembre… Cet article est là pour ça ! Vous y avez en effet accès à trois cartes, une par continent, sur lesquelles est détaillé le parcours que j’emprunterai, ainsi qu’à des informations complémentaires détaillant la nature de ces itinéraires. Mais tout d’abord, un petit point sur sa conception.

 

Comment créer un itinéraire à travers les Amériques ?

 

J’ai conçu cet itinéraire d’environ 27 000 km en connectant quatre types de chemins :

  • Je cherche tout d’abord à utiliser des trails de longue distance classiques, que de nombreux marcheurs parcourent, comme le Continental Divide Trail aux Etats-Unis. Ces trails sont souvent entretenus et aménagés par des bénévoles, et permettent de manière générale de parcourir de longues distances avec l’assurance d’une sécurité relative au sein d’un environnement naturel préservé. Ainsi ces trails me permettront de me plonger véritablement dans une nature sauvage, sans pour autant prendre de risques importants.
  • Le deuxième type d’itinéraires que j’utilise est constitué de chemins historiques qui s’étendent également sur de longues distances, comme le Qhapaq Ñan dans les Andes. Ce type de chemins est bien moins parcouru que les trails classiques, et très rarement dans son intégralité, car bien que protégé en tant que patrimoine de l’Humanité, il n’a plus pour vocation d’être parcouru. Il s’agit donc d’un itinéraire théorique dont les traces réelles ont parfois disparu, plutôt que d’un chemin balisé et entretenu. C’est pourquoi ces chemins sont à la fois difficiles à parcourir, et à la fois extrêmement intéressants, car outre un aspect naturel important, ils s’inscrivent dans une richesse culturelle et historique insoupçonnée.
  • J’utilise également des chemins de randonnée classiques, tant en terme de distance que d’aménagements, comme le circuit du Parc National Torres del Paine au Chili. Ces itinéraires correspondent parfois à des envies particulières afin de mieux découvrir certaines régions, mais constituent avant tout des manières de connecter des trails de longue distances ou des chemins historiques, qui constituent le socle de mon parcours.
  • Enfin une grosse partie de mon itinéraire est constituée de marche sur route ou sur des chemins de campagne, que j’emprunterai lorsqu’il n’existe pas d’autre solution pour connecter deux itinéraires des types précédemment énumérés. Bien que plus pénible, cela permet néanmoins de se déplacer rapidement, et surtout d’aller à la rencontre des populations locales, tant à la campagne qu’en ville.

 

1. Amérique du Sud

 

 

  • « L’itinéraire en Terre de Feu » (violet), première partie de mon voyage dont le point de départ est Ushuaïa, est principalement constitué de marche sur route, avec l’exception du circuit du Parc National Torres del Paine, qui me paraît incontournable malgré le léger détour qu’il représente sur mon chemin.
  • Le Greater Patagonian Trail (GPT) (bleu) est un trail de longue distance qui date de 2017 dans sa forme actuelle. Il est donc extrêmement récent, raison pour laquelle il est encore très peu fréquenté et aménagé. Il est possible de réaliser de nombreuses sections alternatives de ce trail en packraft (petite embarcation gonflable), mais pour ma part je me contenterai de marcher.
  • Le Qhapaq Ñan, ou Trail des Incas (rouge), est un chemin historique extrêmement long qui constituait le principal axe d’intégration politique et économique de l’Empire Inca. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 2014, il n’en subsiste aujourd’hui que quelques sections bien conservées, les restes de cette route ne se résumant la plupart du temps qu’à des vestiges à peine visibles. Je souhaite néanmoins emprunter ce chemin mythique dans son intégralité, en me basant sur son itinéraire théorique, bien qu’en pratique il n’existe parfois plus. Ainsi j’espère redonner vie, ne serait- ce que lors de cette aventure, à ce patrimoine d’une richesse culturelle et historique exceptionnelle.

 

2. Amérique Centrale

 

 

  • Etant donné qu’il n’existe que très peu de trails de longue distance en Amérique Centrale, la majorité du parcours (rouge) est composé de petits itinéraires cyclables et de randonnée, que je connecterai en utilisant des petites routes et des pistes en campagne.
  • Seule exception au Panama avec le TransPanama Trail (violet), qui, bien qu’encore en cours de conception, permet de traverser l’intégralité du pays à pied.
  • Le Camino Real de Tierra Adentro, ou Route de l’Argent (bleu), est un chemin historique de longue distance qui du XVIème au XIXème siècle était utilisé pour le commerce de l’argent entre le Mexique et les Etats-Unis. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 2010 pour sa partie mexicaine, le Camino est, tout comme le Qhapaq Ñan dans les Andes, riche de trésors historiques et culturels exceptionnels, mais également très peu conservé dans sa forme originale et donc difficile à parcourir.

 

3. Amérique du Nord

 

 

  • Le Continental Divide Trail (CDT) (violet) qui s’étend aux Etats-Unis de la frontière mexicaine à la frontière canadienne sur 5 000 km le long de la ligne continentale de division des eaux, est l’un des trails de longue distance les plus connus au monde. Il fait partie de la Triple Crown (Triple Couronne) américaine de la marche de longue distance, composée de trois trails dont le CDT, qui en est le plus long et le plus difficile.
  • Le Great Divide Trail (GDT) (bleu) est également un trail de longue distance qui s’étend au Canada dans la continuité du CDT, le long de la ligne de division des eaux dans les Rocheuses Canadiennes.
  • Le TransCanada Trail (TCT) ou Grand Sentier (rouge), est un réseau de chemins de randonnée au Canada qui totalise 22 000 km dans l’ensemble du pays, ce qui en fait le plus long trail au monde. Il permet de connecter les trois Océans, Atlantique, Pacifique, et Arctique, et c’est ce chemin que j’utiliserai pour arriver à Inuvik, point d’arrivée de cette traversée des Amériques à pieds.
  • Néanmoins je pousserai symboliquement jusqu’au rivage de l’Océan Arctique sur un petit itinéraire partant d’Inuvik, en jaune sur la carte. Egalement en jaune est un chemin de randonnée classique que j’ai prolongé, le Kakwa Lake Trail, permettant de connecter le GDT au TCT.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s